Témoignages

Vous trouverez ici plusieurs témoignages. N’hésitez pas à nous en envoyer le vôtre à contact@gabriellebossis.fr, ou à le mettre en commentaire en bas de cette page.

Témoignage du Père Lefebvre (Angers)

Attends l’impossible tu l’obtiendras !

1965 à l’âge de 30 ans, j’ai souffert d’une terrible dépression : état d’anxiété sans fondement, état de faiblesse qui m’empêcher de monter un escalier, perte de l’appétit, du sommeil et surtout, plus rien ne m’intéressait. Tout avait perdu son sens.

J’étais dans une maison de repos à Suza, près de Turin. Pour tromper l’ennui j’ai demandé à Sœur Rita – institutrice de formation – de m’apporter quelque chose à lire.

Elle m’a apporté quelques biographies. Je les ai trouvées sans intérêt. Elle m’a apporté aussi quelques livres religieux. Mais j’étais allergique. Sœur Rita ne voulait plus rien apporter alors je lui dis : « apportez-moi, S’il vous plaît, un livre qui vous a aidé vous personnellement !»

Le lendemain elle m’a apporté « Lui e Io » – «Lui et moi’ en italien. À peine je l’avais feuilleté ici et là que je ressentis : ce livre me guérira!

Il est vrai que cela a duré des années mais j’en suis sorti surtout grâce a une parole du 30/1/1947 sur l’espérance : « attends même l’impossible, tu l’obtiendras. »

Témoignage de Murielle

C’est en décembre 2001 que j’ai découvert pour la première fois G.Bossis par la lecture du tome 1 de Lui et moi que m’avait offert le Père Descouvemont. Ce fut une révélation, un coup de coeur. Non seulement les messages étaient écrits dans une langue d’une très grande beauté mais de plus certains semblaient avoir été rédigés pour moi! Je me procurai bien sûr tous les autres tomes et depuis je ne cesse de les lire et les relire sans jamais me lasser.

Je recopie les phrases qui me parlent davantage sur des petites fîches et je fais toutes mes oraisons à partir de ces messages de Jésus adressés à Gabrielle. Je les connais maintenant par coeur. Aussi  me reviennent-ils sans peine à l’esprit selon les événements.

Lorsque je les ai lus pour la première fois, certains messages semblaient avoir été préparés pour moi. Ainsi la veille au soir d’un gros accident de santé qui a failli me coûter la vie, j’avais été prévenue:  » N’est-ce pas qu’il te fut bon de t’approcher du bord de la fin de ta vie… ». Le matin d’une pré-rentrée des classes préoccupante: « Tu es dans ma dépendance. Je suis ton employeur « . Après avoir échappé à un accident:  » Tu ne connais pas toute la protection que j’ai étendue sur toi « ….

Gabrielle est devenue une grande soeur. Elle m’a rapprochée du Coeur de Jésus. Les messages de Jésus sont devenus pour moi une nourriture spirituelle quotidienne; ils me soutiennent dans l’épreuve, ils entretiennent ma foi , ils nourrissent mon amour pour Jésus, ils me font grandir dans l’abandon à Sa providence.

Je souhaite que beaucoup viennent ou reviennent à Jésus grâce à Gabrielle!

Murielle

Témoignage de Soeur Marie Joseph du couvent de la Visitation de Nantes

Son témoignage personnel:

         Grâce infinie à cette merveilleuse providence : il y a quelques années, alors que je traversais peut-être une certaine « crise » de la foi en ma vocation de moniale, sur une étagère du couvent je « tombais » sur un des petits livres « Lui et moi ». Grâce à la lecture de ces mots d’amour de Jésus à Gabriel Bossis il me semblait que Jésus voulait qu’ils soient aussi pour moi, je fus alors progressivement « confortée » dans ses grâces et dans le don de Son Amour sur moi ! Éternelle et la fidélité de mon Seigneur ! Indicibles ses miséricordes ! Jeudi de l’Ascension 2009.

Le témoignage des soeurs âgées:

         Je, soussigné Soeurs Marie-Joseph B., à ce jour supérieure du monastère de la Visitation Sainte-Marie de Nantes, certifie avoir entendu de la bouche de nos soeurs ainées, le témoignage suivant :

         Gabrielle Bossis venait prier dans la chapelle de notre monastère (voir en particulier dans « lui et moi » date du « 17 octobre 1940 – heure sainte – Visitation – fête de Sainte Marguerite Marie. » (Vol 5, p123)

         Elle s’était engagée comme membre de la garde d’honneur du Sacré-Cœur de Jésus, le 20 novembre 1949 (voir registre du monastère).

         Régulièrement, elle rencontrait au parloir mère Claude Marie de Barmon. Cette humble et grande supérieure avait foi en la Voix qu’elle entendait et dans ses mots d’amour donnés pour aider un grand nombre de nos contemporains à découvrir ou à vivre pleinement l’essence même de leur vie baptismale : Vie de relation et de communion intime avec notre Dieu d’Amour Un et Trine !

Mère Claude Marie croyait vraiment en l’origine surnaturelle de ces locutions.

         La lecture de ces paroles–« rayon » lumineux de l’unique parole de Dieu–m’ont aidé et fortifier moi même – ainsi que plus d’une autre moniales ! – Sur le chemin de notre consécration et continue de le faire pour servir notre contemplation du vrai « Visage » de Dieu et notre union au Cœur doux et humble de l’amour infini « fait » notre époux et notre Tout !

Témoignage de Mgr Brincard, rapporté par une paroissienne du Puy:

«le 2 octobre l’évêque du Puy, Mgr Brincart, (qui est quasi mourant et qui vient encore dès qu’il peut se déplacer, faire l’homélie) a prêché longuement en s’appuyant sur les écrits de Gabrielle Bossis. C’était très touchant. Il prêchait pour l’anniversaire, les 26 ans de son ordination épiscopale et en voulant parler de la proximité, de la bonté de Dieu à l’égard de chacun de nous, notamment à travers nos anges gardiens il a cité G Bossis en disant combien ce dialogue avec Jésus était délicieux et nous montrait à chacun l’intimité que Jésus veut avec nous.» Mgr Bincard nous a quittés le 14 novembre.

Témoignage de Myriam:

         Comme tous les soirs, en ce mois de novembre 2013, je lis le site du Vatican : ZENIT, qui nous invite à découvrir Gabrielle BOSSIS, et à travers elle, les entretiens spirituels qu’elle eût avec le Christ, pendant 14 années.

         Les mystiques ne m’ont jamais encore intéressée, toutefois, mon attention est attirée par trois éléments : Gabrielle est Nantaise , comme moi, ayant habité presque le même quartier, ma contemporaine, puisqu’elle est décédée un an avant ma naissance…et surtout elle était tertiaire Franciscaine comme je le suis !

         En continuant mes recherches sur internet, je découvre sa biograhie et de larges extraits du tome I de Lui et moi. Chaque matin, avant de partir travailler, je prends au hasard une petite phrase que je recopie sur un post-it qui collé sur le tableau de bord de la voiture, me guidera, me nourrira, tout au long de la journée. Jésus est ainsi présent dans mes actes, mes pensées et mes contacts. […]

ll est certain, que pour moi, désormais, il y a un « avant » et un après » : « Lui et moi » . Ma vie spirituelle a été bouleversée par cette lecture, c’était mon frère qui me parlait dans un langage du quotidien, il me semblait que des écailles tombaient de mes yeux, d’aveugle auparavant, je comprenais la mission évangélique de tout chrétien. Je découvrais mes erreurs d’interprétation, et surtout avais la confirmation, d’être la fille bien aimée du Père.

Une réflexion au sujet de « Témoignages »

  1. L »amour du Christ pour nous dépasse nos rêves les plus fous et nous donne force et paix . Vivre avec Lui, en Lui, a une dimension qui nous comble malgré les épreuves inévitables de la vie.
    Gabrielle Bossis en est un témoin impressionnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *