Père Auguste Bosio (Floride, 1996)

 Bien chers amis de France,

Permettez-moi de me présenter : je suis un prêtre Salésien de Don Bosco, né en Italie, et qui a vécu aux Etats-Unis pendant les derniers 59 ans. J’ai 76 ans et j’ai été ordonné il y a 48 ans, retraité dans la solaire Floride. (…)

A mon âge, au lieu de diminuer mes engagements, je suis occupé tout le temps et tous les jours, évangélisant avec mes pamphlets : écrivant traités religieux à propos de la foi, qui sont simples, directs et très puissants.

Dès que j’ai commencé, il y a quatre ans, j’ai répandu 6 millions de pamphlets partout, invitant tout le monde, de n’importe quel âge et credo, à aimer le Seigneur Jésus. Le sujet de ma campagne est « Jésus, je t’aime ». Une prière simple qui peut allumer un monde froid et donner une nouvelle signification à la vie dans cette planète. (…)

Conduit par l’Amour de Jésus, j’ai reçu un autre grand instrument pour le faire connaître et aimer : promouvoir le livre « Lui et moi » qui maintenant absorbe la moitié de mon temps.

Il a été écrit en France et publié à Paris en 1950 environ. Il y a 17 ans que je lis ce livre, et j’en ai encouragé la traduction en anglais. Je viens de terminer la traduction en italien et en espagnol.

Malheureusement « Lui et moi » et l’écrivain Gabrielle Bossis sont peu connus en France. A mon avis, plus je lis « Lui et moi », et plus je me sens poussé à le rendre disponible à tout le monde dans toutes les langues.

Son message d’amour est que le monde a besoin d’écouter aujourd’hui. Un prêtre jésuiste l’a appelé « l’Evangile pour aujourd’hui ».

Il s’agit d’un livre oint par le Saint-Esprit, écrit pour ceux qui ont faim et soif de l’amour personnel de Jésus. Il n’achève jamais de rapprocher et de conduire quelqu’un à de grands niveaux d’amour. (…)

Témoignage du Père Lefèvre : Attends l’impossible, tu l’obtiendras !

 

En 1965, à l’âge de 30 ans, j’ai souffert d’une terrible dépression : état d’anxiété sans fondement, état de faiblesse qui m’empêche de monter l’escalier, perte de l’appétit, du sommeil et surtout plus rien ne m’intéressait. Tout avait perdu son sens.

J’étais dans une maison de repos à Susa, près de Turla (Italie). Pour tromper l’ennui, je demandais à Sœur Rita – institutrice de formation – de m’apporter quelque chose à lire.

Elle m’apporta quelques biographies. Je les trouvais sans intérêt. Elle m’apporta aussi des livres religieux. Mais j’étais allergique. Sœur Rita ne voulait plus rien m’apporter. Alors je lui dis : « Apportez-moi, s’il vous plait, un livre qui vous a aidé vous personnellement ! »

Le lendemain, elle m’a apporté « Lui e io » – « Lui et moi » en italien. A peine je l’avais feuilleté que je ressentis : ce livre me guérira.

Il est vrai que cela a duré des années, mais j’en suis sorti, surtout grâce à une parole du 30/01/1947 sur l’Espérance : « Attends même l’impossible, tu l’obtiendras ! ».

 

Père Rosenei Pauli (Bairro Sao Francisco, Brésil, 12/12/2017)

Chers frères et sœurs,

Je m’appelle Rosenei et je suis prêtre de l’Archidiocèse de Campo Grande au Brésil.

La providence divine m’a présenté, il y a quelques années, le livre de Gabrielle Bossis, dont le titre est « Lui et moi ». Cela est vraiment dû à la providence divine car malgré les efforts que je faisais par rapport à ma vie de prière, ce n’est qu’après la lecture de ce livre merveilleux, que ma vie d’intimité avec Dieu a fait un « saut » de qualité.

Je vois grandir de plus en plus mon amour pour Jésus grâce à cette œuvre. Dans le but de ne pas réserver cette grâce que pour moi, j’ai pris la décision de créer une page Facebook portant le nom de gabriellebossis, pour la divulgation des messages de Jésus à Gabrielle.

Il y a encore un autre désir qui habite mon cœur, voir Gabrielle canonisée. Je crois que ses messages ont une vocation à atteindre le plus grand nombre de personnes possible pour que l’Amour de Dieu ne soit pas réservé à la clôture, mais qu’il puisse parvenir à toute personne qui vit dans ce monde, selon ce que dit Jésus à Gabrielle le 12 janvier 1950 : « Et sais-tu ce que nous faisons en écrivant ces pages : nous enlevons ce préjugé que l’intimité de l’âme n’était possible que pour le religieux dans son cloître, tandis que Mon Amour secret est en réalité pour toute âme vivant en ce monde. »

Alors, c’est pour cela que j’aimerais avoir, si possible, quelques supports de divulgation. (…)

L’objet final de tout ce travail c’est vraiment d’embraser le cœur d’un grand nombre de personnes pour Jésus. Pour cela, le journal spirituel de Gabrielle Bossis est un instrument sans pareil. En faisant connaître Gabrielle, on fera connaître son livre et ainsi, plus facilement l’Amour de Jésus pour chacun de ses enfants.

You cannot copy content of this page