A partir des textes « Lui et moi »
de Gabrielle Bossis
(Textes sélectionnés par les Sœurs de la CONSOLATION)

Gabrielle faisait tous les jours le Chemin de Croix, quel que soit le temps liturgique. Arrivée à certaines stations, JESUS lui-même lui disait comment méditer, offrir et prier : ces citations seront alors notées avec une .

S’il n’y a pas ce signe de Croix, la citation est bien de JESUS et illustre bien cette station, mais n’a pas été donnée par le Christ au cours d’un Chemin de Croix fait par Gabrielle.

Chaque station est illustrée par un tableau du Chemin de Croix de l’église du Fresne-sur-Loire, que Gabrielle contemplait lorsqu’elle le faisait dans cette ville.

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Le regard au Bon Larron par

Frère Marie-Bernard

INVITATION A SUIVRE JESUS ET LE CONSOLER
PENDANT LE CHEMIN DE CROIX

  15. [I,12] — [15] décembre 1936.

« Pense à la hâte que J’avais Moi-même de parcourir la Voie douloureuse afin de mourir pour vous.

330. [VI,94] — 14 novembre 1937.

« Suis-Moi pendant Ma Passion. »

370. [VI,118] — 15 janvier 1938.

« À chacune des stations, tu considéreras Mon Amour. »

872. [VII,279] — 12 avril 1940.

« Je voudrais qu’il n’y eût en toi aucune contrainte, aucune gêne à Me suivre. Que ce soit tout simple pour toi de parcourir Mon chemin avec ta tendresse, prête à Me donner ses délicatesses, que Je goûterai comme « si c’était vrai… »

928. [VII,306] — 28 juin 1940.

« Dis-Moi que cela ne t’ennuiera pas de parcourir le chemin avec Moi ? Ce que tu fais avec joie pour Moi, Me plaît davantage…

« Je suis dans la situation de Celui qui, craignant de contraindre son ami, est ravi de joie quand son ami lui exprime son bonheur toujours nouveau, à être dans sa présence.

« Je ne suis pas un Maître d’exigences.  Je suis le Plein d’amour. Donne-toi donc les bras grands ouverts. Tu sais : les petits enfants qui prennent leur élan pour être saisis et enlevés dans les bras du Père. »

948. [I,296] — 8 août 1940.

« Aide-Moi ! »

« Unis-toi à Mes brebis fidèles par tes chemins de Croix, tes bons exemples, aimables paroles. Prolonge-Moi sur la terre. J’y suis encore. Par vous. Laisse-Moi vivre fort par toi. Prête-Moi ton intelligence et ton corps, et toi, dans le ciel, tu posséderas Mon essence. Ne serions-nous pas tout l’un pour l’autre ? »

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Le regard au Bon Larron par

Frère Marie-Bernard


LE CHEMIN DE CROIX

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Première station : JESUS est condamné à mort.

Pilate l’interrogea : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus répondit : « C’est toi qui le dis. »
Pilate s’adressa aux chefs des prêtres et à la foule : « Je ne trouve chez cet homme aucun motif de condamnation. »
Mais ils insistaient : « Il soulève le peuple en enseignant dans tout le pays des Juifs, à partir dela Galilée jusqu’ici. » (Lc 23, 3-5)
Alors Pilate convoqua les chefs des prêtres, les dirigeants et le peuple.

 

Il leur dit : « Vous m’avez amené cet homme en l’accusant de mettre le désordre dans le peuple. Or, j’ai moi-même instruit l’affaire devant vous, et, parmi les faits dont vous l’accusez, je n’ai trouvé chez cet homme aucun motif de condamnation.
(…) Pour la troisième fois, il leur dit : « Quel mal a donc fait cet homme ? Je n’ai trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort. Je vais donc le faire châtier, puis le relâcher. » Mais eux insistaient à grands cris, réclamant qu’il soit crucifié ; et leurs cris s’amplifiaient. (Lc 23, 13-23) Pilate vit que ses efforts ne servaient à rien, sinon à augmenter le désordre ; Alors il prit de l’eau et se lava les mains devant la foule, en disant : « Je ne suis pas responsable du sang de cet homme : cela vous regarde ! »  Tout le peuple répondit : « Son sang, qu’il soit sur nous et sur nos enfants ! » (Mt 27, 24-25)

Paroles de Jésus à Gabrielle

812. [I,275] — Chemin de la Croix, 1re station.

« À chacune des stations, tu considéreras Mon Amour. »

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Deuxième station : JESUS est chargé de sa croix.

Alors, il leur livra Jésus pour qu’il soit crucifié, et ils se saisirent de lui.  Jésus, portant lui-même sa croix, sortit en direction du lieu dit : Le Crâne, ou Calvaire, en hébreu : Golgotha. (Jn 19, 16-17)

Paroles de Jésus à Gabrielle

514. [VII,72] — 22 août 1938.

« Accompagne-Moi ».

834. [I,279] — 18 février 1940.

« Reçois ta croix de chaque jour, comme J’ai reçu la Mienne, avec un grand amour.

« Je ne dis pas : « N’en sens pas la souffrance. »

« Je dis : « Arrive peu à peu à aimer la souffrance. »

847. —[VII,264] — 5 mars 1940.

« La goutte d’eau, c’est toi dans Mon calice.

Unis-toi en toutes, et n’importe laquelle de tes actions, à Ma Croix, sur Mon Épaule meurtrie. »

896. [VII,292] — 24 mai 1940.

« Ma Croix. Oui, elle est bien Mienne, car nous ne faisons qu’un. Quand tu la rencontres, Je suis avec elle. Accueille-nous donc ensemble. »

 1039. [VII,340] — Noël 1940.

« Rappelle-toi ce bon Prêtre (l’abbé M…), qui t’avait dit à propos du signe de la Croix, le matin :

« Ce sera comme une belle procession, toutes vos actions seront en ordre, derrière la Croix. »

1182. [I,p 109] —13 novembre 1941.

« Avec quelle joie intérieure J’ai embrassé Ma Croix quand on Me l’apporta.

« Ma Croix !… depuis si longtemps Je la désirais… à cause de vous

« et pour obéir à Mon Père.

« Elle était votre salut.

« Sauver le monde ! Sais-tu ce que cela a été pour Moi ?

« Oh ! remercie, Ma petite fille.

« Penses-tu que beaucoup aient pensé à Me remercier ?

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Troisième station : JESUS tombe pour la première fois.

Dieu Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait son propre chemin. Mais le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous » (Is 53, 6).

Jésus tombe sous la croix. Cela arrivera trois fois sur le chemin. Il tombe d’épuisement. Le corps en sang, la tête couronnée d’épines. Tout cela fait que les forces lui manquent. Il tombe.  La vraie cause de cette chute c’est que : « Dieu a pris sur lui nos péchés à nous tous a pris sur lui nos péchés à nous tous » (cf. Is 53, 6).

 

Ce sont les péchés qui écrasent Jésus ; Jésus tombe et se relève. C’est ainsi que le Sauveur du monde s’adresse sans prononcer un mot à tous ceux qui tombent. Il les encourage à se relever.

« Dans son corps, il a porté nos péchés sur le bois de la croix, afin que nous puissions mourir à nos péchés et vivre dans la justice. Par ses blessures, nous sommes guéris » (cf. 1 P 2, 24).

Le Christ se relève péniblement pour reprendre le chemin. Les soldats qui l’escortent cherchent à le stimuler par des cris et des coups. Après un moment le cortège repart.

Paroles de Jésus à Gabrielle

819. [VII,250] — 3 janvier 1940.

« Considère le long de Mon chemin Mes sentiments d’abandon envers le Père. Mes désirs de votre salut. Demande-Moi l’amour de la croix. Pour Me ressembler. Pour obéir au Père. »

833.  [VII,257] — 9 février 1940. Notre-Dame. Chemin de Croix, quatrième station.

« En M’embrassant, Ma Mère a reçu la force d’assister à la mort affreuse de son Fils. »

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Quatrième station : JESUS rencontre sa Sainte Mère.

« Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin » (Lc 1, 30-33).
Quand, sur le chemin de la croix, Marie rencontra son Fils, peut-être ces paroles lui revinrent-elles à l’esprit. « Il régnera… Et son règne n’aura pas de fin… », Avait dit l’ange… Cependant Marie se souvient qu’elle avait répondu : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole » (Lc 1, 38).

Marie souffre profondément.
Toutefois, elle répond comme elle avait répondu alors : « Que tout se passe pour moi selon ta parole ». La Servante de Dieu obéit jusqu’au bout

 

Paroles de Jésus à Gabrielle

 487. [VII,53] — 2 juillet 1938.

« Quand Elle m’embrassa, Elle fut tachée de Mon Sang. Demande-Lui d’employer ces gouttes à la conversion. »

« Ne cherche jamais les récompenses de la terre. C’est trop court. »

833. [VII,257] — 9 février 1940.

« En M’embrassant, Ma Mère a reçu la force d’assister à la mort affreuse de son Fils. »

1007. [V,128] — Chemin de Croix. 4e station.

« Tu considères Ma Mère s’élançant vers Moi dans le grand désir de M’aider.

« Elle ne pouvait pas M’aider. Cependant, ce geste et le désir de son Cœur M’ont grandement consolé. Oh ! souvent faites ainsi : élancez-vous vers Moi malgré les obscurités et, plus tard, vous verrez les joies que vous M’avez données. »

1050. [III,55] — 16 janvier 1941.

« Tu vois l’Amour dans cette rencontre avec Ma Mère ; demande-Moi qu’à chacune de tes actions tu Me rencontres avec la même somme d’amour. »

1132. [III, 83] — 5 août 1941. Je n’osais me joindre à ce baiser du Fils et de sa Mère.

« Viens. Viens. Nous ne nous réservons rien Ma Mère et Moi : tout est à vous. Tout est pour vous sauver. Même Notre plus intime tendresse. »

1145. [II,188] — 3 septembre 1941.

« Implore. Au nom de Moi. Au nom de Ma Mère qui, mystérieusement, partageait Ma Douleur.

« Paie-Nous en âmes.

« Aie Ma soif de pécheurs. »

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Cinquième station : Simon de Cyrène aide JESUS à porter sa Croix.

Pendant qu’ils l’emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène, qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la croix pour qu’il la porte derrière Jésus.
Les soldats romains firent ceci car ils craignaient que le Condamné épuisé ne parvienne pas à porter la croix jusqu’au Golgotha. Ils n’auraient pas pu exécuter la sentence de crucifixion portée sur lui. …/… (Lc 23, 26) 

Simon reçoit un don. Le Fils de Dieu l’a fait participer d’une manière singulière. N’est-ce pas Jésus qui a dit :
« Si quelqu’un veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive » (Mt 16, 24)

 

 

Paroles de Jésus à Gabrielle

 858. [VII,271] — Vendredi saint, devant le reposoir.

« J’ai porté toutes vos croix. J’ai tout subi. Toi, au moins, donne-Moi la joie de la tienne… Je t’ai remplacée dans l’amour. Je t’ai remplacée dans l’expiation.

Paie-Moi en sentiments de paix heureuse, pleine de gratitude. »

1025. [V,136] — 28 novembre 1940.

« Toi qui M’as vu harassé, pouvant à peine Me soutenir, prends ta part de travail, de tout ton cœur.

« Ainsi, tu Me reposes, ainsi tu Me portes. Je ne te laisserai pas M’aider sans t’aider Moi-même, tu le sais bien. »

1063. [VII,347] — 6 février 1941.

« Seigneur, je veux Vous aider avec le Cyrénéen; mais je voudrais que Vous l’ayez senti sur Votre route douloureuse. »

« N’en doute pas : est-ce que Je ne voyais pas tous les temps ? »

1141. [III, 89] — Chemin de la Croix. Devant le cyrénéen : « Seigneur, puis-je Vous aider ? »

« Quand tu aides ton prochain, c’est Moi que tu aides. »

1185. [III, 119] — 2 décembre 1941. Fresne.

« Ne vois-tu pas qu’il te faut augmenter le travail de tes désirs ? Puisque désirer est pris par Ma Miséricorde pour le fait accompli ? Élève donc tes souhaits bien des fois par jour, ton cœur s’en échauffera, et Moi Je cueillerai tes efforts. Pendant cet Avent, porte-Moi à tous comme Ma Mère et garde le sentiment de Ma présence en toi. Cela Me consolera de ce qu’il n’y avait pas de place pour Moi dans les hôtelleries… »

1186.[III, 120] — 4 décembre1941. Fresne.

« Sois aimable jusqu’à l’extrême. Si ta charge est très lourde, prends en plus celle des autres, tu soulèveras ainsi un peu Ma Croix sur le chemin, Sois ingénieuse à M’aimer ; Moi Je serai ingénieux à te récompenser. Donne tout toi… Je remplirai tout toi.

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Sixième station : Sainte Véronique console Jésus.

Véronique t’a cherché au milieu de la foule. Elle t’a cherché et enfin elle t’a trouvé. Alors que ta douleur était à son comble, elle a voulu la soulager en essuyant ton visage avec un linge.

Un petit geste, mais il exprimait tout son amour pour toi et toute sa foi en toi ; il est resté imprimé dans la mémoire de notre tradition chrétienne.

Seigneur Jésus, c’est ton visage que nous cherchons. Véronique nous rappelle que tu es présent en toute personne qui avance sur le chemin du Golgotha. Seigneur, fais que nous te trouvions dans chacun de nos frères, pour essuyer les larmes de celui qui pleure, prendre soin de celui qui souffre et soutenir celui qui est faible.

Paroles de Jésus à Gabrielle

296. [II,30] — Tandis que je rendais des hommages de tendresse à Son Visage.

« Ah ! si tu faisais cela plus souvent… on n’ose pas.

« On n’ose pas assez ! »

742. [I,247] — 8 août 1939. Devant l’image de la Sainte Face.

« Mon amie, M’aimes-tu ? M’aimes-tu plus que les autres ? »

1192. [III, 126] — Soir, Veille de Noël 1941.

Dans mon Rosaire j’avais peine à dire les Mystères Douloureux.

« Vois la beauté de la souffrance. Quand elle se présentera, salue-la comme Je l’ai saluée dans Mon grand Amour qui vous appelait. Toi, tu feras de la souffrance un Amour qui M’appelle et Je ne pourrai pas ne pas te répondre. »

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Septième station : JESUS tombe pour la deuxième fois.

Voici que, dans la poussière de la terre, Jésus tombe à nouveau, écrasé sous le poids de la croix. Ses forces l’abandonnent toujours davantage. Mais, à grand peine, il se relève pour continuer son chemin. Que signifie pour nous, hommes pécheurs, cette deuxième chute ? Plus encore que la première, elle semble nous inviter à nous relever, à nous relever une nouvelle fois sur notre chemin de croix.
Depuis deux mille ans, le Christ qui se relève de la chute rencontre l’homme qui tombe. Tomber ne signifie pas la fin du chemin.  En rencontrant le Sauveur, ceux qui tombent se sont sentis rassurés par Lui. Ils se sont relevés réconfortés et ils ont transmis au monde la parole de l’espérance qui jaillit de la croix.

Paroles de Jésus à Gabrielle

952. [VII,317] — 20 août 1940.

« Avant, il était plus difficile de souffrir pour l’Amour. Mais maintenant que Je vous ai montré le chemin, ne vous sera-t-il pas doux de vous unir à Moi dans vos voies douloureuses ? »

1186. [III, 120] — 4 décembre 1941.

« J’ai tant souffert dans le temps, que toutes les générations, jusqu’à la fin du monde, peuvent Me consoler. »

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Huitième station : JESUS parle aux femmes de Jérusalem.

« Le peuple, en grande foule, le suivait, ainsi que des femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur Jésus.

Il se retourna et leur dit : « Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ! Pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants ! » (Lc 23, 27-28)

Paroles de Jésus à Gabrielle

730. [VII,206] — 27 juillet 1939

A la messe, je pensais à Lui, si épuisé en montant le Calvaire et à Sa Bonté d’avoir consolé les saintes femmes : « Ne pleurez pas sur Moi, pleurez sur le péché. »

« Je parlais ainsi aussi pour les bourreaux qui M’entouraient et que Je désirais tant sauver. Que n’eus-Je pas fait pour eux !… Sais-tu ce que c’est qu’un désir d’Homme-Dieu ? »

801. [VII,244] — 9 décembre 1939.

 « Sanctifie-toi pour sanctifier les autres. Sanctifier les autres, c’est Me donner aux autres, car le Saint, c’est Moi. Et Moi, Saint, Je sanctifie. »

852. [VII,268] — 10 mars 1940.

« Tu Me demandes la paix pour la France.

Il y a une chose plus grave que la guerre : c’est le pécheur, celui qui ne veut pas faire ses Pâques.

« Demande-Moi des pécheurs pacifiés.»

1034. [V,139] — 12 décembre 1940.

« J’ai voulu tout souffrir, afin que vous puissiez Me rencontrer à mi-route de chacune de vos souffrances. Je viens toujours au-devant de vous, pour vous apporter le soutien et la joie de peiner avec Moi, votre Époux. »

1084. [VII,356] — 12 mars. Chemin de Croix. J’adorais Sa délicatesse, consolant les saintes Femmes alors que Lui souffrait tant.

« Si tu savais dans quel état était Mon Corps ! … »

 

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Neuvième station : JESUS tombe pour la troisième fois.

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi je vous donnerai le repos ; Prenez sur vous mon joug et mettez-vous à mon école car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes. » (Mt 11, 28-29)

 

Paroles de Jésus à Gabrielle

1161. [I,313] — «Tu ne crois pas que quand tu M’offres tout sanglant avec toi, au Père,

« il se passe quelque chose au ciel et sur la terre ?

« A quoi auraient servi Mes douleurs ?

« Et que fais-tu de la bonté du Père ?

« Toute prière a sa résonance que tu n’entends pas.

« Demande. Demande… »

1191. [III, 125] — 18. Réparatrices.

« Réchauffe ton amour dans Mes Plaies. »

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Dixième station : JESUS est dépouillé de ses vêtements.

Quand les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses habits ; ils en firent quatre parts, une pour chaque soldat. Ils prirent aussi la tunique ; c’était une tunique sans couture, tissée tout d’une pièce de haut en bas.

Alors ils se dirent entre eux : « Ne la déchirons pas, désignons par le sort celui qui l’aura ».

Ainsi s’accomplissait la parole de l’Écriture : Ils se sont partagés mes habits ; ils ont tiré au sort mon vêtement. C’est bien ce que firent les soldats. (Jn 19, 23-24)

 

 

Paroles de Jésus à Gabrielle

407. [VII,5] — 24 mars 1938. Au dépouillement de Ses vêtements. Il m’a montré : « Mon Église est en ce moment dépouillée de ses chrétiens, en Russie, Allemagne, Mexique et autres. Offre-Moi au Père, offre-Moi dépouillé. »

802. [VII,245] — 10 décembre 1939.

« Oui, enlèvement de la peau, en même temps que les vêtements : tu as vu des victimes ainsi préparées… J’ai été cela… »

952. [VII,317] — 20 août 1940.

Comment expier tous mes péchés ! (Montrant Son dépouillement).

« Je t’aide. Toi, aide-Moi maintenant au Salut des hommes. »

Pensant à mon indignité : « Seigneur, comment peux-Tu me parler ainsi. Toi, le Grand, moi, la misère ! Est-ce possible ? »

« Tout est possible à Dieu. »

1101. [V,165] — 25 mai 1941. Après la communion.

« Abandonne-toi dépouillée de toi : tu n’as rien et tu n’es rien. Quand tu sèmes un noyau, est-ce toi qui fais l’arbre ? ses fleurs ? ses fruits et les centaines d’arbres qu’il produira ?

« C’est Moi.

« Et ton corps ? Il vient de Moi.

« Ton cœur, ton esprit, est-ce de toi ? C’est de Moi. Regarde-toi nue et néant. Cette nudité de ver, unis-la à Ma nudité au pied de la Croix, pleine de mérites.

« Offre-toi ainsi au Père dans ton extrême pauvreté, mais confiante en l’extrême richesse de ton Sauveur, et le Père Se reconnaîtra en toi, et Son Amour t’enveloppera. »

1160.  [I,312] — 11 octobre 1941.

« J’ai donné jusqu’à Ma tunique tissée par Ma Mère. Comprends Ma pauvreté. »

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Onzième station : JESUS est crucifié

« Lorsqu’on fut arrivé au lieu-dit : Le Crâne, ou Calvaire, on mit Jésus en croix, avec les deux malfaiteurs, l’un à droite et l’autre à gauche. Jésus disait : « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font ». Ils partagèrent ses vêtements et les tirèrent au sort.
Le peuple restait là à regarder. Les chefs ricanaient en disant : « Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! ». Les soldats aussi se moquaient de lui. S’approchant pour lui donner de la boisson vinaigrée, ils lui disaient : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! ». Une inscription était placée au-dessus de sa tête : « Celui-ci est le roi des Juifs ». (Jn 23, 33-38)

 

 

Paroles de Jésus à Gabrielle

403. [VII,1] — 17 mars 1938. Après la communion. —  J’étais en esprit au pied de la Croix. Il m’a dit :

« Tu vois, Mes pieds ne pourront plus jamais marcher sur la terre, Eux qui ont eu le pouvoir de marcher sur les eaux.

« J’ai rempli vos désirs, et Je laisse Mes veines se vider de tout leur sang. C’est que J’ai mis toute ma volonté à souffrir. »

787. [I,268] — 19 novembre 1939.

Je disais : « Je crie si fort mon amour que Vous n’entendrez pas les coups de marteau. »

« Que J’ai besoin d’être consolé !

« Condamné à mort… à cette mort… sais-tu ce que c’est ? »

1036. [V,140] — 19 décembre 1940.

: « Il m’aime et Il s’est livré pour moi. »

« Livré !… Si tu savais ce que cela a pu signifier pour Moi !… Il faudrait avoir connu la cruauté de Mes bourreaux pour comprendre Mon courage, aidé par Mon Amour !… Oui, Je vous ai aimés, chacun, jusqu’à ces souffrances-là… Alors, ne doutez jamais de Moi, parce que Je suis l’Infini. »

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Douzième station : JESUS meurt sur la Croix

A partir de midi, l’obscurité se fit sur toute la terre jusqu’à trois heures. Vers trois heures, Jésus cria d’une voix forte : « Eli, Eli, lama sabactani ?», ce qui veut dire: «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?» Quelques-uns de ceux qui étaient là disaient en l’entendant : « Le voilà qui appelle le prophète Élie ! » Aussitôt l’un d’eux courut prendre une éponge qu’il trempa dans une boisson vinaigrée ; il la mit au bout d’un roseau, et il lui donnait à boire. Les autres lui dirent : « Attends ! nous verrons bien si Élie va venir le sauver. » Mais Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rendit l’esprit.
A la vue du tremblement de terre et de tous ces événements, le centurion et ceux qui, avec lui, gardaient Jésus, furent saisi d’une grande frayeur et dirent : « Vraiment, celui-ci était le Fils de Dieu ! » (Mt 45, 50-54)

 

Paroles de Jésus à Gabrielle

203. [VI,55] — 2 juillet 1937.

« Tu peux M’appeler ton Époux. Je t’ai épousée par Mon humanité crucifiée. »

896. [VII,292] — 24 mai 1940.

« Fais couler Mon Sang sur la France, Qu’elle en soit baignée. Mélange à Mon Sang le sang des Français, afin que la purification soit infinie. Offre aussi le tien au Père, de manière à être unie à ton Époux jusque-là. Et fais cela dans la joie de l’amour. »

906. [VII,299] — 2 juin 1940.

« Moi, Je vous ai tout donné, même Ma Mère. »

1061. [V,147] — 31 janvier 1941. —3 heures sonnaient.

« Est-ce que cela ne te rappelle rien ?… Adore-Moi mourant pour toi, expiant pour toi.  Ces derniers instants de Ma vie terrestre, Ma petite Fille, recueille-les précieusement, comme Ma suprême Volonté de souffrir devant le Père pour vous sauver. Offre-Lui ces dernières minutes d’Amour, de sacrifice total. Dis-Lui :

« Ο Père, c’est Ton Fils qui se meurt, laisse-Toi toucher !

« Convertis les pécheurs, fais des saints, fais des prêtres.

« Donne la paix au monde, la « vraie Paix ! »

« Que peux-tu refuser à Ton Fils, ô Père !

« Il prie en nous, par nous : exauce-nous ! »

1065. [VII,348] — 12 février 1941.

« Pour toi, c’est pour toi que Je suis mort.. »

1202. [II, 193] — 20 janvier 1942. — 1

« Oui, prie pour les pécheurs ! Mais prie aussi pour les Justes afin qu’ils soient saints. Mes pauvres Petits ! qui est saint ? si ce n’est Moi en vous. Et quand il y aura des saints, la face du monde sera changée. Rappelle-toi : quelques-uns seulement pour sauver toute une ville. »

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Treizième station : JESUS est descendu de la Croix et remis dans les bras de sa mère

Le centurion et ceux qui, avec lui gardaient Jésus, furent saisis d’une grande frayeur et dirent : « Vraiment, celui-ci était le Fils de Dieu ! » Il y avait là plusieurs femmes qui regardaient à distance : elles avaient suivi Jésus depuis la Galilée pour le servir. (Mt 27, 54-55)

 

Paroles de Jésus à Gabrielle

220[VI,4] — 18 décembre 1936.

A la treizième Station du chemin de Croix, je disais : « Donne-moi Ton corps qui fut déposé sur les genoux de la Sainte Vierge. » Il me répondit :

« Le voilà. »

699[VII,186] — 12 juin 1939. —

« Décloue-Moi de la Croix. Emporte-Moi sur la terrasse. Soigne-Moi par ton amour. Car Je suis toujours blessé… Environne-Moi de tes fleurs. Invente des délicatesses de tendresse. C’est Moi. Et Je souffre pour vous. Demeure en Moi, ton Principe, ta Source de vie, ta Source de joie, l’Aube de ton être. »

832. [VII,256] — 8 février 1940. Je contemplais la descente de croix.

« Mets l’humanité entière avec Moi sur les genoux de Ma Mère, afin qu’Elle panse nos blessures, qu’Elle referme nos plaies, qu’elle nous embaume pour la Résurrection. »

1060. [III, 60] — 31 janvier 1941.

« Toi aussi, repose entre les mains de la Sainte Mère et laisse-La panser tes plaies. »

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

Quatorzième station : JESUS est mis au tombeau

Prenant le corps, Joseph l’enveloppa dans un linceul neuf, et il le déposa dans le tombeau qu’il venait de se faire tailler dans le roc. Puis il roula une grande pierre à l’entrée du tombeau et s’en alla. Cependant Marie Madeleine et l’autre Marie étaient là, assises en face du tombeau. (Mt 27, 59-61)

 

Paroles de Jésus à Gabrielle

1092. [V,158] — Pâques 1941. — Me rendant à la Cathédrale, je disais le long des rues :

« Salut, mon Christ ressuscité !… ».

« Que, dans ton cœur, le monde soit dans le sépulcre. Que Moi Seul vive ! »

935. [VII,309] — 10 juillet 1940. — Le Fresne. Je pensais que, lorsque je serai dans mon tombeau, Il serait étendu sur ma pierre.

«Pendant toute ta vie. Pendant toute ta mort. Ensemble. »

Jésus enseigne la parabole de la brebis égarée - YouTube

RESOLUTION APRES LE CHEMIN DE CROIX

 

1154. [II,190] — 1er octobre 1941. A la campagne.

Que rien ne compte plus pour Toi, excepté Ma peine, et Mon bon plaisir.

Sacrifie-Toi devant Moi, au point de ne pas même voir ton sacrifice.

 Que tout soit simple de souffrir, puisque « c’est pour Moi, « et que Moi,

 J’ai souffert pour toi, et qu’est-ce que la vie, quand on a l’Éternité ?

You cannot copy content of this page