L’Oeuvre Mystique

Lui et moi se présente comme une suite de messages reçus de Jésus.

tomeII

Les premières phrases notées sont de 1936, sur un paquebot qui l’emmène faire une tournée au Canada.

Les premières phrases de Jésus

22 août 1936. Sur le paquebot — Pendant le concert classique, je Lui offrais en gerbes les sons et la douceur qui en sortait. Il m’a dit tout doucement, comme une fois:

« Ma petite Fille. »

23 août. — On a fait un autel sur le piano, je pensais aux goélands, aux avions qui viennent se poser sur les paquebots:

« Cette fois, c’est le Christ. »

Je disais au milieu du roulis :

« Vous savez bien que tout est pour Vous, alors,  je ne Vous le dis pas. » Lui :

« Il faut Me le dire parce que J’aime l’entendre.

« Dis-le Moi souvent : quand tu sais que quelqu’un t’aime, tu es contente qu’on te le dise. »

24 septembre. Canada. — La chapelle est à la porte de ma chambre, à chaque fois que je passe, je Lui souris. Il m’a dit :

« Souris à tous. J’attacherai une Grâce à ton sourire. »

octobre. Dans le Saskatchewan. — Lui :

« Enferme-Moi dans ton coeur par un signe de croix comme derrière deux barreaux. »

octobre. Montréal. — Lui :

« Quand tu ne te recueilles pas, c’est Moi que tu prives » (d’une voix si délicate).

25 octobre. Christ-Roi. — Ce matin, à la messe, M. l’abbé X ma consacrée à Dieu posant ma formule dans la pale sous l’Hostie. Il m’a dit :

« Occupe-toi de Mon Amour… il n’y a pas un orphelin aussi délaissé que Moi. »

L’ amour pour LUI 

13 août 1939 « Je veux être ton Unique, ton unique souci, ton unique pensée. Rien. Personne. Moi »

25 juillet 1941 « Mon regard se porte sur tout l’univers et dans tout l’univers, en ce moment, ceux qui M’aiment, c’est le petit nombre ».

Et au fond Il demande si peu :

3 janvier 1948. « Je suis content si vite »

Choisir la meilleure part

29 aout 1940.

« En chacun se tient la Sainte Trinité, plus ou moins, selon la place que chacun Lui laisse 

C’est quand vous êtes dans la vie de la terre que Je jouis de vous, Mes bien aimés fidèles. Dans la vie du Ciel, c’est vous qui jouissez de moi ».

20 janvier 1944 « Qu’aucune occupation ne t’emporte pleinement, sinon le souci , le soin de Mon Règne sur les âmes ».

8 février 1945 : « Vous avez été créés pour M’aimer…vos puissances sont ainsi faites. »

26 avril 1945 : « Vivez d’abord de cette fusion de nos cœurs. Saisissez en toutes les occasions. Prenez tout prétexte. Vous n’osez pas assez. Certains c’est par indifférence ».

11 octobre 1945 « Tu demandes si peu ! Pourquoi ? Examine si c’est un manque de confiance ? une insouciance ? ou une préférence à ne compter que sur toi ? »

L’évangélisation

19 avril 1944 « Une âme s’allume à une âme comme un cierge à un autre cierge. »

16 nov 1944. « Apprends de Ma Miséricorde qu’à mesure que les âmes profiteront de tes écrits, tu seras toi-même comblée de joies dans les mêmes proportions. Et chaque lecteur sera favorisé de la même Grâce. Tous ne formeront qu’une famille dont les membres sont solidaires : la Famille de Mes amis intimes ».

Suivre sa vocation 

1er mars 45 « Tout arrive aux hommes par Mon désir de leur faire du bien et sur la mesure de chacun ».

21 juin 1947 « Si vous m’offriez vos joies, vos délassements, Je vous enverrais peu d’épreuves, puisque c’est seulement votre union à Moi que Je cherche et qu’en général, vous ne venez à Moi que quand vous êtes malheureux. Ah, Venez donc ! en tous temps ! »

26 fev 48 « Chaque âme a son chemin direct, mais peu le suivent. Beaucoup s’inventent des trajets fantaisistes, remplis de dangers et de perdition ».

« A mon contact, votre vie s’allègerait »

La vie éternelle

27 juillet 1947 « La vraie naissance, c’est l’entrée dans l’autre Vie. Prépare…Prépare…

Rappelle toi la vie du ver humble et rampant, sur la terre. Puis la chrysalide ? Cette vie secrète et cachée. Et enfin, le papillon aux magiques couleurs, libre dans l’azur ? » 154T4

13 janvier 1944 « Il y en a qui ont tant imité le doux Visage du Christ qu’ils ont paru au Ciel comme un autre Lui-même. Quelle gloire ils apportent avec eux ! Car chacun de vos actes a sa résonance au Ciel ou en enfer. « 

8 juin 1944 « Je te conduirai dans la demeure de la Jérusalem céleste. Là personne ne nous arrachera l’Un à l’autre : ce sera l’instant qui ne passe jamais. ».

Le dernier message 

deux semaines avant sa mort le 9 juin 1950:

25 mai 1950 Et après, qu’est ce que ce sera ?

« Ce sera Moi.

Ce sera toujours Moi. »

Le journal s’arrête là. Les messages ont été édités en 7 volumes chez Beauchesne, suivant une chronologie approximative, qui permet néanmoins de percevoir la progression de l’itinéraire de Gabrielle Bossis.

Nous sommes invités à suivre son exemple, à l’écoute nous aussi des inspirations qui viennent de LUI.